La mission

L’Afeas pratique un féminisme social égalitaire, qui vise l’obtention d’une identité propre, d’un statut égal, d’une liberté de choix et d’une autonomie pour les femmes, en rupture avec les inégalités persistantes dans notre société.

L’Afeas veut que les femmes deviennent des sujets de droit à part entière et que soient modifiés toutes les lois et tous les codes qui entretiennent l’inégalité hommes-femmes.

Le discours de l’Afeas est positif et porteur d’espoir pour que l’égalité entre les femmes et les hommes devienne un véritable projet de société qui fasse des «gagnantes/gagnants».

Dans cette optique, l’Afeas refuse de dénigrer le rôle des hommes ou d’utiliser un ton hargneux, accusateur ou revanchard.

 

Dernières nouvelles

20/11/2017

Femme d'influence 2017

Pour une sixième année consécutive, l’Afeas locale de Pike-River présentait une candidate au titre de Femmes d’influence pour la région Richelieu-Yamaska. La personne que nous avions choisie, Caroline Pelletier, est une jeune productrice laitière de St-Armand et bientôt, elle inaugurera sa fromagerie artisanale à Bedford.

Chaque Afeas locale de la région Richelieu-Yamaska ayant son siège social à St-Hyacinthe, était invitée à présenter une femme qu’elle jugeait la plus influente pour  représenter ses membres. Un formulaire était requis et la description des actions que cette dernière avaient réalisées,  devait se faire en 250 mots.  Trois femmes n’étant pas membres Afeas faisaient parti du jury.  Il y avait  2 catégories : 18 ans à 40 ans et 41 ans et plus. Pour la catégorie des quarante ans et moins, il y avait 4 femmes qui étaient présentées et dans la catégorie 41 ans et plus, dix personnes étaient du nombre.

Nous sommes fières de vous annoncer que c’est notre candidate, Caroline Pelletier, qui s’est mérité les honneurs de cette sixième édition pour 40 ans et moins. Elle a reçu des mains de la présidente d’honneur, Mᵉ Louise Cordeau, présidente du Conseil du statut de la femme, une plaque souvenir et une gerbe de fleurs lui a été remise.

Commencez maintenant à rechercher notre prochaine candidate pour 2018!

01/11/2017

Rencontre d'information sur la bientraitance par Mme Céline Duval

L’AFEAS de Pike River vous invitent à une réunion d’informations sur la bientraitance donnée par Mme Céline Duval,formatrice à l’AFEAS régionale de Richelieu Yamaska,mercredi le 8 novembre 2017 à 13:00 à la salle de conseil de la Municipalité de Pike River! Bienvenue à tous les amies,de la région!

02/08/2017

Festival Mikinak

Dans le cadre du festival de la tortue, l’Afeas tiendra un kiosque. Pour cette occasion, nous offrirons un morceau de gâteau qui souligne les 50 ans de présence de l’association dans la municipalité. On dit souvent : « 50 ans, ça se fête! »Nous espérons que vous viendrez nombreuses et nombreux visiter notre kiosque où nous exposerons des photos qui ont marqué la vie des femmes de Pike River depuis 1966. Nous vous attendons en grand nombre. Petits et grands, seront accueillis avec le sourire.

05/06/2017

Exposition de photos

Dans le cadre de son 50e anniversaire, l’Afeas tient à l’Hôtel de Ville une exposition de photos. Venez tenter de reconnaître votre mère ou votre grand-mère parmi ces centaines de photos. C’est grâce à la générosité de Verena Deringer et de Lise Grant que cette exposition a été rendue possible. Déplacez-vous, vous serez surpris des activités que l’Afeas locale de Pike River a réalisées!

1 / 1

Please reload

RÉFLEXION

« Quand on se croit trop grand pour

faire de petites choses, 
on est souvent trop petit pour

faire de grandes choses. »

Femme d'influence 2017

Caroline Pelletier et Stella Messier, présidente de l’Afeas locale de Pike River

Célébration du 50e anniverssaire de l'AFEAS

à l'avant :

M.André Archambault , Mme Denise T. Mailloux, Mme Lise G. Grant, et Mme Verena Deringer 

à l'arrière :

Mme Estelle M. Guay, Mme Stella Bellefroid, Mme Pierrette Alix, Mme Stella Messier et Mme Hélène Campbell

Dans le cadre des festivités du 50e anniversaire de l'Afeas locale de Pike River, les membres de l'association ont remis gracieusement remis un cadeau à la municipalité.Il s'agit d'un cadeau symbolique, fait à la main par les membres même du comité.

"Ces arrêts de porte sont le symbole de toutes les portes que l'Afeas a ouvertes en condition féminine depuis 50 ans. encore faut-il que ces portes restent ouvertes..."

Conseil d'administration:

Mme Stella Messier, présidente

Mme Lise Grant Gagnon, vice-présidente

Mme Diane Bélanger, administratrice

Mme Stella Bellefroid, trésorière

Mme Lise Chagnon, administratrice

Mme Lucie Asnong Gagnon, administratrice

Mme Pierrette Alix, responsable des communications

Conseillères : 

Lise Corriveau de St-Ignace-de-Stanbridge
Verena Deringer de Pike River
Anne-Marie Lecomte de St-Sébastien
Janet McGowan de Pike River

AFEAS, Femmes en mouvements

Le 20 novembre 1941, quarante et une femmes inaugurent le Cercle des fermières de la paroisse de Saint Pierre-de-Vérone. Les premières dirigeantes sont :

Madames Gaston Corriveau, présidente ; Mme Adélard Courchesne, vice-présidente; Mme Alfred Bilodeau, Mme Elphège Dagesse, Mme Oscar Desranleau, conseillères, Mlles Marie-Claire Lamothe, secrétaire-trésorière et Charlotte Desranleau, bibliothécaire-lectrice.  Le fermières s'intéressent à l'éducation et à l'art ménager.

En mai 1946, le Cercle des fermières devient, conformément aux directives de l'Évêché, le Cercle de l'Union Catholique des fermière (U.C.F.). Le groupe se réunit dans la salle paroissiale, sous la présidence de Mme Gaston Corriveau. Avec « Le Guide », les femmes s'interrogent sur les questions religieuses, sociales et économiques sans perdre de vue leur premier engagement, celui de perpétuer les techniques artisanales pour participer régulièrement à l'exposition locale et à celle du comté de Missisquoi. Afin de permettre une meilleure participation aux niveaux diocésain et provincial, les fermières organisent de fructueuses parties de cartes. Plus tard, il y eut des tirages de travaux manuels, bingo, tombola, souper paroissial, ventes d'artisanat dont une part des profits serviront aux oeuvres paroissiales: l'Église et les loisirs. Puis en 1957, sous la présidence de Madame Adrien Archambault, l'U.C.F. devient l'Union catholique des femmes rurales (U.C.F.R.).

Les membres reçoivent alors plus de formation de leur Fédération. Les comités : étude, art ménager, publicité et propagande se définissent. Le recrutement demeure une préoccupation et devient la responsabilité de tous les membres, encore aujourd'hui. Les conseils de l'aumônier sont très importants pendant toute cette période où l'on discute éducation des enfants, bonheur du couple, loisirs, concile oecuménique, régulation des naissances.

 

C'est le 22 septembre 1966, lors d'un congrès au Cap de la Madeleine que naît l'Association féminine d'éducation et d'action sociale (A.F.É.A.S.) de la fusion de l'U.C.F.R. et des Cercles d'économie domestique (C.E.D.). À Pike-River, en 1972, le Cercle, bien vivant, met sur pied le « Grenier vestimentaire » et un Centre d'artisanat qui durera quelques années. Après s'être réunies tant l'après-midi que le soir dans la salle paroissiale démolie en 1972, les membres se rencontrent à la sacristie, puis à la salle des loisirs, en quelques occasions au local de l'Âge d'Or, puis dans la salle du conseil municipal. Enfin, en 1984, l'A.F.É.A.S. inaugure son propre local dans l'Hôtel de Ville, à l'occasion des fêtes de la Saint-Jean auxquelles le Cercle participe régulièrement. 

L'action de ces groupes féminins 

 

Au fil des ans et jusqu'à ce jour, dans le but de former ses membres, de nombreux cours ont été offerts tels que : couture, art culinaire, modelage de chapeaux, tissage, tricot, tapis, abat-jour, démonstrations de toutes sortes. Des cours de parents-efficaces ont profité à plusieurs jeunes parents. Chaque année des sessions de formation sont aussi offertes à tous les intéressés. 

Tout au début (dans les années '50) il y eut le cadeau à la future mariée, le service de la layette à la naissance d'un enfant. Puis il y eut le goûter préparé par le Cercle pour apporter dans la famille d'une membre dans le deuil: geste qui se pratique encore aujourd'hui. Depuis quelques années l'A.F.É.A.S. offre un prix d'encouragement à un élève de Pike-River, terminant la 6e année élémentaire. Il y a aussi le dîner au spaghetti de l'A.F.É.A.S. qui tend à devenir une tradition, au début d'octobre. Il mobilise toutes les énergies et réunit toute la paroisse à table. Mais c'est au Party de Noël que sont invités les conjoints tout spécialement!

L'A.F.É.A.S. est surtout un milieu de formation, à implication sociale: dans les assemblées mensuelles, on aborde des sujets aussi variés que la fiscalité ou la reconnaissance des expériences acquises par le travail au foyer ou le bénévolat. On permet ainsi aux membres de se sensibiliser aux problèmes de l'heure et de proposer des solutions adaptées aux besoins des femmes. Soulignons encore que de l'A.F.É.A.S. est née l'Association des femmes collaboratrices (A.D.F.C.), mouvement visant à faire reconnaître le travail accompli par le conjoint dans une entreprise familiale. En 1987, c'est le moment de s'arrêter pour apprécier tout ce qui a été accompli en 45 ans et de s'en réjouir, car l'A.F.É.A.S. est au cœurs de la vie des femmes de chez-nous.

Le 21 septembre 1986, lors de la messe du dimanche A.F.É.A.S., les 45 membres du Cercle fêtent les vingt ans de leur association. Elles soulignent le dévouement des femmes qui ont occupé le poste de présidente.  
Elles sont fières de compter parmi leurs membres, la présidente régionale, Mme Stella Bellefroid.

AFEAS

locale de Pike River